Partager sur :

La relation enfant/animal et les questions que l'on peut se poser...

Un chien comme Volt ? Un petit rat comme Ratatouille ? Dès l’âge de 3 ans, les enfants peuvent réclamer un animal domestique qu’ils voudront câliner et qui deviendra un véritable compagnon de vie. Aurez-vous assez de temps à consacrer à l'animal qu’il faudra éduquer, sortir et divertir ? Avez-vous assez d’espace pour lui ? Autant de questions à prendre en compte car cela vous engage sur une quinzaine d’années selon l’espèce choisie. Pour voir depuis tellement longtemps des incidents, entre des animaux et des enfants. Que ceux-ci soient en bas-âges, ou de jeunes ados. C'est aux parents que revient la lourde tâche d'éduquer leur(s) enfant(s) sur les limites à ne pas franchir avec un animal. Or, un accident est si vite arrivé ! Il suffit juste d'un très court moment d'inattention et c'est la catastrophe. Pour lire certains témoignages sur des pages Facebook comme cette histoire terrible avec un lapin, Calimero dit : Cali, sur la page de la SPA - Refuge de Gennevilliers.

Calimero dit Cali

L'histoire de Calimero dit Cali

Voici Cali !
Cali s’appelait auparavant Calimero, mais nous avons décidé de ne garder aucun souvenir de sa vie d’avant... Abandonné ce jour blessé depuis une semaine, les mots nous ont manqué tellement nous étions désemparés devant tant de manque d’empathie. Désemparés devant l’indifférence d’une maman alors que Cali souffre depuis une semaine... Car les enfants ont joué avec lui, puis lui ont sauté à pieds joints dessus ! Alors oui nous direz-vous, il est mieux chez nous que lâché dehors.... Mais faut-il vraiment toujours tout excuser parce que ça aurait pu être pire ?

Devons-nous être indifférents face à des parents qui font des enfants qui martyrisent le vivant ? Même si c’est mieux chez nous que dehors ce n’est pas une situation normale ! Les lapins et autres NACS sont des êtres vivants !! C’est dramatique ce qui se passe pour eux dans l’indifférence générale. Sensibilisez : n’achetez pas de NACS n’importe où ?? Cali mange et ne semble pas souffrir de prime abord. Il verra dès demain un spécialiste NACS pour sa patte, et il se trouve ce soir apaisé et choyé chez l’une des membres de notre équipe.

Pour tous ceux qui ont suivi l'histoire de Cali

Suite à une consultation vétérinaire spécialisée, le verdict est tombé : colonne vertébrale brisée, moelle épinière touchée, fractures des pattes arrières, arrière train qui se nécrose. Nous avons dû nous résoudre à le laisser partir, vers une vie meilleure nous l'espérons... Un grand merci a notre salariée qui a accueilli Cali chez elle et qui lui a offert quelques instants de douceur et de câlins. Repose en paix petit Cali.

Si j'ai voulu retransmettre ici l'histoire de ce pauvre Cali, c'est justement pour vous montrer un dérapage parmi tant d'autres, qui aurait pu être évité. Il suffit parfois de juste quelques secondes d'inattention, pour que survienne l'incident ! Dans cette malheureuse histoire, cela aura coûté la vie à ce pauvre Cali après de longues souffrances...

Un enfant qui n'a pas de copains de son âge, ou qui souffre d'un manque d'affection, peut avoir envie d'avoir un animal, pour en faire son "ami". Aussi, j'ai envie d'attirer votre attention à ne pas céder trop vite à cette envie, qui peut être inattendue et soudaine. Adopter un animal engage votre responsabilité de parents. Certes, les animaux apprennent aux enfants à être responsable, en leur témoignant de l'affection et en respectant les limites. Grâce à son ronronnement et à sa grande sensibilité, le chat saura comment rassurer votre enfant en cas de période de stress. C’est prouvé, les enfants qui grandissent au contact de chats, ont un système immunitaire plus fort que les autres. En effet, leur corps apprend à se défendre contre les mauvaises bactéries, et ils ont également beaucoup moins de risques de développer de l’asthme ou des allergies.

Si depuis peu, les consciences s'éveillent sur le bien-être animal. Il y a pourtant encore tellement d'abandons d'animaux, que ce soit suite à un déménagement, un divorce, ou parce que l'animal s'en est pris à l'enfant. Tout comme il faut considérer la prise en charge de l'animal (nourriture, soins vétérinaire, etc.) Un animal quel qu'il soit reste un être "vivant" avec des émotions, des sentiments, une âme tout comme une conscience, et notre responsabilité est engagée.

Vous pouvez acheter n’importe quoi ou presque sur un coup de tête. Mais pas un animal de compagnie ! Il faut savoir qu'un chat peut vivre aujourd'hui jusqu'à 20 ans, voir plus. Alors qu'un chien de taille moyenne ou de grande taille peut vivre en moyenne jusqu'à 13 ans. Quand aux petits chiens ils vivent souvent jusqu'à 16 ans. Le mieux étant d'adopter un animal dans un refuge. Pourquoi ? Me demanderez-vous !? Parce qu'en agissant ainsi, vous réalisez le sauvetage d'un loulou en attente d'affection et d'un peu de tendresse. Ainsi, vous lui offrez une seconde chance d'être heureux auprès de vous. Quant au fait d'adopter un animal dans un refuge, vous libérez une place, et donnez alors la chance à un autre animal d'être lui aussi adopté. Sachez cependant, qu’il vous faudra être patient avec un animal quel qu'i soit venant d’un refuge. En effet, il se peut que celui-ci ait subi un traumatisme, et qu'il ait besoin de temps avant de refaire confiance aux humains. Tout comme on ne connait jamais vraiment le vécu du loulou, avant sa venue en refuge, SPA ou association. Aussi, dans certains refuges, vous pouvez passer un peu de temps avec l'animal, afin d'être certain qu'il est "celui" que vous attendiez...

Certains enfants sont respectueux envers les animaux : ils cohabitent très bien avec les boules de  poils de la maison, ne les maltraitent pas et les aiment éperdument. Toutefois, cela n’arrive pas dans tous les foyers. Les enfants de moins de deux ans sont souvent brusques : ils ont besoin d’apprendre le respect et la générosité envers ces petits êtres. Les parents doivent alors mettre en  pratique quelques conseils, relativement simples pour montrer à leur enfant qu’un animal n’est pas un jouet, mais bien un être vivant qui mérite d’être traité avec amour. Et il ne faut pas oublier que ce qui leur sera enseigné, leur servira tout au long de leur vie. Cet apprentissage débute dès le plus jeune âge de l'enfant, en le faisant participer à l’alimentation de l’animal, aux jeux et promenades, aux visites chez le vétérinaire.

On peut apprendre à l'enfant dès son plus jeune âge le respect de l'animal, tout simplement en lui montrant comment se comporter : ne pas frapper un animal, ne pas lui crier dessus et/ou l'insulter. Les enfants reproduisent les comportements de  leurs parents. Aussi, la première étape pour leur apprendre à aimer et à respecter les animaux, est de leur montrer l’exemple.

L'enfant et l'animal peuvent devenir les meilleurs amis du monde, à condition de respecter certaines règles, sous-entendu qu'il ne faut pas laisser un enfant en bas-âge seul avec un animal aussi gentil soit-il. Les mouvements brusques de l'enfant peuvent être très mal perçus et aboutir sur de malheureux incidents qui auraient pu être évités. L’enfant n’étant pas capable de juger si une situation est dangereuse ou non, il ne pourra donc pas anticiper les mauvaises réactions de son animal.

Prendre soin d’un animal n’est pas inné, et un enfant ne sait pas forcément comment jouer avec un chien ou un chat sans le brusquer. Vous pouvez aussi aider votre enfant à décrypter les signes d'alerte, par la posture de l’animal, en lui montrant que les animaux aiment être caressés à certains endroits, mais que si celui-ci bat de la queue, met les oreilles en arrière, ou que ses poils se hérissent, il faut arrêter. Cela permettra d’éviter des accidents parfois dramatiques.

Signaux chien/enfant

Ici sur chacune des photos vous pouvez constater que le chien montre des signaux d'apaisement. Les risques de morsures sont importants ! Exemple : le cas de se lécher les babines va apaiser un stress.

Sur la première photo, le chien se lèche les babines en regardant le bambin, la communication du chien est clair, il demande de stopper immédiatement ce qu'il fait.

Sur la seconde photo ainsi que sur toutes, le chien a les oreilles en arrière, signe d'anxiété. De plus, on peut voir le blanc de ses yeux ce qui aggrave le sentiment d'anxiété qu'il ressent à ce moment précis.

Sur la quatrième photo, le chien ferme les yeux, à les oreilles en arrière et détourne le regard. Tous les ingrédients sont présents pour une potentielle morsure. Ce qui est d'autant plus grave que l'enfant a son visage à proximité de la gueule du chien.

Ce qui est encore plus grave, c'est qu'en cas de morsure, ce sera la faute du chien et les parents ne se remettrons dans la majorité des cas pas en question. Quant au devenir du chien ? Il finira probablement abandonné dans une SPA si ce n'est pas attaché à un arbre ou euthanasié dans une clinique vétérinaire. Pourtant ici, on est dans un cas de maltraitance passive, l'état émotionnel du chien n'est pas pris en considération clairement par manque de compréhension du langage canin.

Quelques images pour comprendre les différents signaux chez le chat ou le chien :

Si votre enfant parvient à jouer correctement avec l’animal de la famille, s’il le nourrit ou pense à le promener, n’hésitez pas à le féliciter et le récompenser, pour l’encourager dans cette voie. Il peut arriver qu’un animal nous fasse peur parfois. Cela peut bien évidemment arriver à votre enfant. Si c’est le cas, expliquez-lui qu’il doit bien rester debout, et ne pas fuir en courant devant l’animal, au risque de l’exciter. Apprenez-lui également à ne pas soutenir le regard avec un chien qui semble agressif. Enfin, ne jamais jouer avec les mains ou les pieds. Car l'animal tôt ou tard prendra vos mains comme vos pieds, pour des proies à vos risques et périls.

➡ Des conseils simples pourront permettre à l'enfant une relation sereine avec son animal de compagnie comme :

  • Ne surprends jamais ton animal surtout lorsqu'il dort
  • Ne le saisis pas brusquement
  • Ne poursuis pas ton animal pour l’attraper, c’est lui qui doit venir vers toi
  • Ne fais pas semblant d’appeler ton animal pour le caresser alors qu’en fait tu veux l’embêter car il ne te fera plus confiance
  • Ne te moque pas de ton animal
  • Ne le force pas à rester dans tes bras si tu vois qu’il n’en a pas envie
  • Ne t’amuse pas à marcher sur les pattes de ton animal ni sur sa queue
  • N’agace pas ton animal en jouant avec ses oreilles, elles sont très sensibles
  • Ne lui tire pas les poils, les oreilles et/ou la queue
  • Ne vient pas embêter ton animal lorsqu'il dort, et/ou lorsqu'il mange
  • Enfin un animal n'est pas un doudou une peluche ou une marionnette.

Nota : Le chat étant un animal qui a besoin d’indépendance, c'est lui décide de ce qu’il a envie de faire au moment "T". Quant à la cohabitation avec un chat âgé, il faut s'assurer que plusieurs consignes soient respectées à la maison. Enfin, en prenant soin de ce petit animal, l'enfant apprendra auprès de son animal, la notion de "respect". En prenant soin de son animal, l’enfant apprendra à se responsabiliser, à adapter ses gestes pour faire preuve de douceur et à développer son empathie, sa patience, comme le sens du partage et de l’attention envers l’autre.

La cohabitation entre animaux et enfants est parfois chaotique, notamment avec un animal solitaire comme le chat. Le docteur Berg expliquera aux enfants comment nouer une relation avec nos amis félins.

J'attire également l'attention sur le fait d'adopter un chat lorsqu'il y a déjà un autre animal dans le foyer. Chats et chiens ne sont pas les meilleurs amis du monde, pourtant il n’est pas impossible de les faire s’entendre et ils peuvent même devenir très proches ! L'arrivée d'un chaton dans une famille avec animaux pose souvent la question de la cohabitation avec les autres animaux de compagnie.

En suivant quelques étapes, la cohabitation entre votre chat et votre chien se passera très bien. Mais qu’en est-il lorsqu’un chaton arrive dans un foyer où un chien habite déjà ?

Liens utiles :

L'Empathie

L'Amour

Sources :