Ce poison que l'on ose appeler "nourriture"...

Depuis quelques temps déjà, suite au décès de ma louloute Akira (femelle Maine coon) j'ai envie de publier un article sur un aliment qui empoisonne nos animaux chéris, afin d'éveiller les gardiens sur le danger à plus ou moins long terme, de donner des croquettes. J'ai effectué quantités de recherches sur le sujet, sur Internet, parfois jusqu'à très tard dans la nuit, tellement concentrée que je perdais la notion de l'heure. J'ai également lu des livres, visionné des documentaires afin de pouvoir comprendre et admettre que le "cru" est bien la meilleure alimentation qui soit pour nos animaux, lorsque l'on ne fait pas n'importe quoi.

Je vais commencer par vous mettre le lien d'un documentaire France 5 du 08/10/2017 sur le sujet : Quelles croquettes pour nos bêtes ?. En le visionnant vous pourrez déjà vous faire votre "propre" opinion.

Ensuite, j'aimerais vous soumettre deux livres que chaque gardien devrait avoir sur sa table de chevet :

  • Le premier : TOXIC CROQUETTE de Jutta ZIEGLER.
    Dans ce livre, le Dr Jutta Ziegler (vétérinaire) nous explique pourquoi les croquettes sont le mal du siècle pour nos animaux à 4 pattes. Vous pensiez donner le meilleur à votre chien ou chat préféré ? Détrompez-vous ! Depuis l’arrivée de ce produit "miracle" sur le marché, les chats et chiens ont développé les mêmes maladies que les humains avec l’avènement de la nourriture industrielle : cancers, diabète, obésité, maladies cardiaques, etc.
  • Le deuxième : LE MANUEL COMPLET DE LA SANTE DU CHIEN ET DU CHAT de Jutta ZIEGLER.
    Dans ce livre Jutta ZIEGLER répond aux différentes questions que chaque gardien est en droit de se poser telles que :
    • Les croquettes et les pâtés en boîtes sont-ils les meilleures solutions ?
    • En quoi consiste une alimentation correcte ?
    • Mon animal a des tiques, des vers, des puces : que dois-je faire ?
    • Les vaccins sont-ils indispensables ?
    • Quelles sont les meilleures thérapies pour soigner le diabète, les maladies du foie, les allergies, les tumeurs ?
  • BONUS : Manuel pratique de l’alimentation crue (Raw meaty bones) du Dr Tom LONSDALE. Instructions pratiques sur l'alimentation du régime alimentaire cru populaire du vétérinaire australien qui s'est donné comme mission d'améliorer la santé de nos compagnons canins grâce à l'alimentation crue. Adaptez l'alimentation aux besoins de votre animal.

    Si je prends ici l'exemple du chat. On peut lire ici et là que le chat est un prédateur, un "carnivore strict". Mais qu'est-ce donc ? Tellement de personnes emploient ce terme sans vraiment savoir de quoi il retourne. Un "carnivore strict" un animal qui ne mange que de la viande, et qui n'a en aucun cas besoin de glucides, tout au moins un peu de fibres qu'il va trouver dans ses proies (peau et poils). Le félin dans la nature il ne boit pas beaucoup, il s'alimente de petites proies (rongeurs) telles que : des souris, des mulots, musaraignes, ainsi que des oiseaux, voire parfois en été des lézards. Et c'est ainsi en mangeant ces petites proies, dans lesquelles il y a un certains taux d'humidité, que cela va lui permettre d'absorber la quantité de liquide nécessaire à son hydratation, et favoriser une bonne santé rénale et urinaire.

    Il est pourtant tellement évident que la nourriture "industrielle" proposée et donnée à vos animaux n'a absolument rien à voir avec les besoins organiques du chat comme du chien. Lorsque l'on observe avec quel plaisir un chat va manger une aile de poulet, et qu'a contrario certains chats n'ont comme nourriture que des croquettes... Ça fait juste mal au cœur.

    Question de pratique, et/ou de finances me répondent les gardiens. On travaille, on a pas le temps de préparer chaque jour la gamelle de notre animal... Que nenni, fausse excuse, il suffit alors de préparer des portions journalières que l'on congèle et décongèle la veille pour la donner à l'animal, pour certains avec un peu de bouillon tiède pour une meilleure saveur. Quand au coût à proprement dit, il y a toujours des astuces, en s'approvisionnant en "déchets" que ce soit dans les boucheries, et/ou les abattoirs. Ces morceaux de viandes pourtant conditionnés pour nous au départ, mais qui ne sont pas assez bien ou encore pas assez tendre pour l'humain...

    Lorsqu'on sait qu'il ne faut pas donner toujours la même viande, mais différentes variétés, au début du poulet/dinde pour la facilité digestive puis progressivement du lapin, canard, boeuf, porc... Ainsi que des abats (foie veau, coeur...), des os charnus (os entourés de viande tels que : cous de poulet, ailes de poulet/canard...) un peu de son de blé et/ou de psyllium (pour l'ajout de fibres), quelques gouttes d'huile de saumon ou krill, pour les oméga3 et antioxydants, afin de pouvoir lutter contre les inflammations, stimuler l'immunité, avoir une belle fourrure, et protéger les articulations.

    Nota : Un repas journalier devant être composé de : Protéines/Os charnu/Abats. En principe un animal à besoin de 3 voir maximum 4 repas/jour.

    Il y aura toujours des chats "récalcitrants", qui auront été nourris à "l'industriel" avec des arômes/saveurs pendant plusieurs années, et qui auront du mal au début à apprécier une nourriture qui n'en contient pas. Mais avec de la bonne volonté, des astuces, des conseils et beaucoup d'Amour on arrive à un merveilleux résultat pour une meilleure santé et un meilleur mieux-être de son animal. Il y a notamment un groupe sur Facebook qui s'appelle : La Tanière d'Illico.

    J'ai envie de profiter de l'occasion qui m'est donnée ici pour remercier chaleureusement Pascalle BEAUMONT et Aline SCHMITT pour m'avoir acceptée dans ce groupe, et m'avoir conseillé. Il était certes déjà bien trop tard pour Akira, mais au moins aujourd'hui je suis prête et ne referai plus les mêmes erreurs.

    BONUS : Un article de Pascalle Beaumont "Le Chat : un carnivore". Dans cet article Pascalle vous ouvre les yeux sur la véritable identité d'un "carnivore" son anatomie, son métabolisme, quelles types de protéines lui apporter. Les bienfaits de l'alimentation carnée, pour un retour à son instinct primaire...

    Lorsqu'on se rend compte qu'entre la malbouffe, la survaccination et la surmédicalisation, nos chats et chiens ont fort peu de chances de rester longtemps en bonne santé, et que très tôt les vétérinaires les orientent vers des traitements à vie, tout comme des aliments soi-disant "de régime" qui ne sont que des produits "marketing" sans aucune propriété curative... Reprendre la main sur les industriels en choisissant nous-mêmes ce qu'on met dans leurs assiettes est une première étape vers une meilleure santé.

    J'ai envie de vous mettre le lien du site Internet de Carole Marret dans lequel vous pourrez trouver des réponses à vos questions concernant l'alimentation des animaux, ainsi que des infos utiles sur leur santé, et certaines idées reçues...

    Barf Raw Feeding

    Il aura fallu ma douce et tendre Akira que tu décèdes, et me laisse complètement anéantie, pour que je puisse avoir connaissance, et comprendre tout ce qui se cache derrière ce poison que l'on ose appeler "nourriture"... Tu aimais la viande "crue" mais tous les vétérinaires que tu as connu étaient tous sans exception, contre. Tout comme une certaine personne qui se dit : nutritionniste pour animaux et qui me disait que cela allait te donner des vers. J'ai écouté ces soi-disant "experts" de la nutrition animale... Aujourd'hui je sais, merci ma douce de m'avoir fait prendre conscience...